26 juin 2020 Voyagez Tout Simplement

Top des recettes montagnardes et spécialités de montagne !

Q
Quentin Saboureau

Mis à jour le 29 novembre 2022

4.9/5 - (63 votes)

Eh ! La Tictacteam vient d’avoir une super idée !
Pourquoi ne pas partir cet été, à la découverte des produits locaux de nos montagnes françaises ? Chaque massif dispose de ses petites pépites gustatives et nous sommes sûrs que vous n’en connaissez que trop peu… Ou du moins pas assez !
Et si on partait ensemble pour un Tour Gastronomique de nos régions montagnardes ? Allez suivez nous, on vous donne un avant goût de toutes ces merveilles. 😉

À lire aussi :

Spécialités Jura : on vous jure que c’est bon !

Les alcools du Jura

Le Jura est très réputé pour ses vins. Vous trouverez parmi les plus connus, chers lecteurs, le vin jaune et le vin paillé. De quoi vous régaler pendant votre séjour jurassien…

Vous nous en donnerez des nouvelles !

Le vin jaune

Le vin jaune est un vin typique du Jura. Il s’agit là d’un vin de voile des vignobles du Jura. Au niveau du goût, vous retrouverez les attributs d’un vin sec. 

Il est souvent embouteillé en clavelin : c’est un type de bouteille particulier, contenant 62 centilitres, exclusivement réservé à ce fameux vin jaune.

vin jaune du jura - spécialités Jura

Le vin de paille

Ce vin, aussi appelé vin paillé, ressemble à une liqueur. Son goût est très aromatisé

Il est issu d’une sélection des plus belles grappes cueillies durant les vendanges. Ces dernières subissent alors le passerillage : un processus pour enrichir le raisin en sucre par concentration. C’est ce qui lui fournit son goût sucré, et sa ressemblance parfois trompeuse avec une liqueur.

Les fromages du Jura

Comme sur chaque massif montagneux de France, il y a dans le Jura des alpages, où l’on produit du fromage de qualité.

Les principales spécialités fromagères du Jura sont le comté, le morbier et le bleu de Gex

…Vous avez une petite envie de fromage ? 🧀

Le Comté

Le comté est un fromage très connu et très répandu dans les commerces de grande distribution, en France, aujourd’hui. 

Il est aussi le 1er fromage AOP (appellation d’origine protégée) français, et ce depuis 1958. En ce qui concerne sa fabrication, ce fromage est issu de lait cru de vache, et sa pâte est pressée cuite.

Le Morbier

Petit quizz : connaissez-vous la particularité complètement unique du morbier ?

Oui, vous l’avez ! Nous parlons bien de ce trait de cendre au milieu du fromage. 

Ce fromage au lait cru de vache est fabriqué dans le Jura. Il porte le nom du bourg jurassien de morbier. La cendre qu’il contient provient d’un ancien procédé de fabrication pratiqué dans les fermes.

Le Bleu de Gex

Le bleu de Gex porte aussi un autre nom moins connu : bleu de Septmoncel

C’est un fromage de lait de vache qui possède une pâte persillée. C’est d’ailleurs ce qui fait tout son attrait ! Il est principalement produit au niveau des plateaux du Haut-Jura.

Les plats du Jura

Le Jura possède aussi de très belles surprises culinaires comme guise de plats. Par exemple, les morilles, saucisses de Montbéliard et de Morteau ainsi que la Cancoillotte sont issues du Jura !

Les morilles

Les morilles sont en fait des champignons, toxiques crus mais comestibles cuits. Ces champignons sont les plus répandus dans le Jura et les cueilleurs s’en donnent à coeur joie dès la venue du printemps et la fonte des neiges.

Les saucisses de Montbéliard et Morteau

Ces saucisses sont de véritables traditions dans le Jura, puisqu’elles sont fumées dans des tuyés, au bois de résineux. Pour en déguster de très savoureuses, ne cherchez pas midi à 14h, rendez-vous directement dans le Jura !

La Cancoillotte

La cancoillotte est un plat à part entière, composé de fromage à pâte fondue. Pour fabriquer la cancoillotte, il faut mélanger du metton (un fromage de Franche-Comté) et de l’eau, en ajoutant un peu de beurre à la fin de la préparation.


Seriez-vous capables de préparer votre propre cancoillotte ? 👨‍🍳

Alors, les spécialités du Jura vous tentent ? Vous avez raison, partez les découvrir sans plus attendre !

Spécialités savoyardes : la Savoie dans vos assiettes !

Dans le massif des Alpes, et plus précisément en Savoie, manger est un art ! C’est pourquoi ce département possède tant de spécialités culinaires de montagne qui lui sont propres. Ne perdons pas un instant, et découvrons les ensemble !

Le célèbre génépi

Le mot génépi désigne à la fois plusieurs variétés d’armoises de montagne, et la liqueur créée au cours de la macération alcoolique de certaines de ces plantes. Les armoises de plaine servent, quant à elles, à créer d’autres alcools, comme l’absinthe.

Petit point culture et histoire : c’est au XIXème siècle que la liqueur de génépi commence à être commercialisée, avec l’arrivée de distilleries dans les Alpes (particulièrement en Savoie).

La rioute, un gâteau savoyard

Le rioute est une viennoiserie typique de Savoie

Cette pâte à pain, mélangée à un peu d’anis, se mange en encas, ou bien même en apéritif. Au niveau du goût, nous sommes sur un gâteau sec salé. 

Bonne dégustation !😍

Les crozets, des féculents typiquement savoyards

Il paraît que les crozets sont une pure création de la région de la Haute-Tarentaise. Ce sont des féculents en forme de pâtes carrées, souvent accompagnés de fromage et de crème.

Le matafan, mange à ta faim avec des plaisirs variés ?

Cette recette savoyarde est cousine du röstis suisse. Pour faire simple, le matafan est une galette de pomme de terre. De plus, chaque station propose sa propre version du matafan.

La garniture de votre matafan sera donc différente, si vous allez à Tignes, à Annecy ou encore à Chambéry ! 

On vous conseille de toutes les goûter pour vous faire votre propre avis. 😉

La friture de poissons, un délice qui glisse tout seul !

En Savoie, vous le savez, il existe de nombreux lacs d’altitude et espaces aquatiques. Ceux-ci regorgent de poissons en tous genres :

  • lottes,
  • brochets,
  • truites,
  • ou encore perchots (jeunes perches).

Ces derniers, lorsqu’ils sont frits, constituent un plat des plus sympathiques pour votre palais ! La Tictacteam a déjà goûté à une telle assiette en restaurant, et vous recommande absolument ce plat !

La soupe de Savoie

Une soupe qui réchauffe bien l’hiver et qui nourrit bien l’été, ça vous tente ? 

Cette soupe de Savoie se concocte à base de lard, de quelques légumes (carottes, oignons), et bien sûr, de fromage ! Elle se déguste avec un bon reblochon de Savoie en accompagnement. 

Gustativement parlant, c’est incroyable !

La tartiflette, un plat traditionnel savoyard ?

La question vous paraît bizarre ? Pourtant, elle se pose réellement… Selon vous, la tartiflette est-elle un authentique plat savoyard ?

Eh bien la réponse est non, la tartiflette n’est pas un plat traditionnel savoyard !

En effet, pour l’anecdote, ce plat tire son nom de tartiflâ, qui signifie pomme de terre en savoyard. La recette est inspirée par la péla (un fromage de Savoie), à laquelle sont ajoutés des lardons et du vin blanc. La tartiflette ainsi constituée est ensuite cuite au four.

Cette recette fit l’unanimité en station de sport d’hiver, et c’est comme cela qu’elle s’est démocratisée.

Cependant, d’après le Syndicat Interprofessionnel du Reblochon, le créateur de ce plat est un restaurateur de la Clusaz. C’est une recette conçue de toutes pièces assez récemment.

À noter qu’il s’agit tout de même plus d’un plat d’hiver (mais rien ne vous interdit d’en manger en été, si le cœur vous en dit !).

La raclette, spécialité savoyarde par excellence

Nous n’allons pas nous éterniser sur cette recette de Savoie que vous connaissez forcément. La raclette, fromage de la région, se déguste en faisant fondre le fromage sur son lit de pommes de terres, charcuterie et/ou saumon parfois. 

Le mieux pour une raclette, c’est d’être bien entourée !

La fondue, l’indémodable de la montagne

La fameuse fondue du film Les bronzés font du ski vous a marqué, avec la célébrissime blague des fils dentaires ? Pas de panique, en Savoie, personne ne pourrait vous faire ce coup-là, tant la fondue est appréciée.

Partagez ce plat entre amis ou en famille pour une dégustation optimale. À base de comté, de beaufort, d’emmental et d’autres fromages de Savoie, c’est un vrai régal qui vous attend !

  • tartiflette savoyarde
  • Raclette savoyarde à partager et accompagnement salade charcuterie @Alex-Toulemonde-sur-Flickr
  • Fondue savoyarde

Le gâteau de Savoie, léger et diététique

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, il est possible de manger très diététique à la montagne ! En effet, ce gâteau de Savoie est bien loin des fondues et tartiflettes ultra caloriques. Il ne contient pas de matières grasses. Et en devient un gâteau très léger. 

Alors, faites-vous plaisir sans complexe !😄

La tarte aux myrtilles, un dessert gourmand et fruité

Vous vous apprêtiez à faire un séjour en Savoie, sans déguster une véritable tarte aux myrtilles ?! C’est impensable ! 

Les myrtilles sont des fruits locaux, directement récoltés dans les montagnes savoyardes.

Vous ne pouvez passer à côté de cette tarte gourmande. Non, vraiment, ne vous privez pas de ce plaisir ! 🙅

Sainte Foy Tarentaise et sa Tarte aux Myrtilles

Le Saint Genix, une savoureuse brioche

Le Saint-Genix est une pure invention savoyarde. Il s’agit d’une délicieuse brioche, souvent parfumée à la fleur d’oranger et garnie de pralines rouges. 

Cette brioche fait tellement l’unanimité, que vous pourrez même en trouver à Lyon ! Mais les meilleures restent tout de même celles que l’on fait en Savoie.

biroche saint genix - spécialités des Alpes
Brioche Saint Genix et ses pralines rouges

Les rissoles, des pâtisseries surprise

Les rissoles sont des pâtisseries ressemblant à des chaussons. Ils peuvent être fourrés à la pomme, à la poire ou encore aux coings. En Savoie, il peuvent aussi être garnis de myrtilles : miam miam ! 

Alors, que pensez-vous des spécialités de Savoie ?

Savoie ou savoie pas ? 😂

Spécialités des Vosges

Le massif des Vosges dispose lui aussi de ses petites spécialités locales. De l’andouille au pâté de truite, en passant par les râpés vosgiens, découvrez et goûtez à ces produits locaux durant votre prochain séjour !

 L’incontournable andouille du Val-d’Ajol

Dans la cuisine vosgienne, l’andouille du Val d’Ajol est une véritable fierté. Cette andouille est composée en grande partie d’échalotes et de porc. 

Pour assaisonner cette charcuterie, rien de mieux que du vin blanc, avant de fumer le tout au bois de hêtre. Un réel délice. 🤩

andouille du Val-d’Ajol - spécialité des Vosges

Où goûter une bonne andouille du Val-d’Ajol ?

Vous voulez vous essayer à l’andouille vosgienne, mais vous ne savez pas où vous rendre pour ne pas être déçu ?

Voici une petite adresse : à Gerardmer, la Brasserie Gérômoise vous propose des plats traditionnels et la fameuse andouille du Val-d’Ajol. Régalez-vous !

L’improbable pâté de truite

Dans les Abbesses, le pâté de truite est LE produit local qu’il faut expérimenter. Il s’agit d’une sorte de tourte fourrée à la truite. 

La truite est coupée en petits morceaux, et est marinée dans du vin blanc et des herbes pour l’assaisonnement. Ce produit local des Abbesses peut se déguster aussi bien en entrée qu’en plat, et tout aussi bien froid que chaud !

Où goûter un pâté de truite des Abbesses de qualité ?

Pour vous lancer dans la dégustation de ce fameux pâté de truite des abbesses, nous vous conseillons de vous rendre dans l’Auberge au Pied de la Cascade dans la commune du Tholy.

La célèbre salade Vosgienne

Il s’agit là d’une salade gourmande que vous retrouverez dans les Vosges, d’où son nom. Merci Sherlock ! 😉

Cette salade peut être mangée en entrée ou plat, à vous de choisir.

Elle se compose principalement de pommes de terre, de crème fraîche, de lardons et de vinaigre pour l’assaisonnement. Si vous la cuisinez vous-même, vous pouvez y ajouter vos petits ingrédients fétiches.

Où manger une bonne salade vosgienne ?

L’Auberge du Lac à Xonrupt-Longemer sert d’excellentes salades vosgiennes. Nous avons hâte que vous nous donniez votre avis !

Les râpés vosgiens, une spécialité du Grand-Est

Ce plat est l’un des plus appréciés des Vosges. Il est pour le Grand-Est, ce que le Big Mac est au McDo… C’est-à-dire un plat légendaire

Les râpés vosgiens sont généralement servis avec une salade verte. Ils se composent d’oignons et de persils frits à la poêle, et de pommes de terre râpées. 

C’est un incontournable des Vosges, vous vous devez de l’expérimenter !

Où trouver de succulents râpés vosgiens ?

Dans les Vosges, les auberges semblent être les meilleurs endroits où déguster les spécialités locales. Pour les râpés vosgiens, rendez-vous dans l’Auberge de Liézey, dans la ville du même nom. 

Vous en reviendrez avec le sourire aux lèvres !🙂

Les tofailles, spécialité pour les gourmands

Les tofailles constituent un plat riche (comme souvent en Savoie), mais très appréciable en bouche ! Elles se composent essentiellement de lard, de pommes de terre, de beurre et de vin blanc.

On vous conseille d’y goûter plutôt l’hiver, mais ce plat peut tout aussi bien vous (re)booster l’été, avant ou après une grande randonnée !

Où apprécier de bonnes tofailles ?

Pour tester ce plat, nous vous recommandons l’Auberge du Drumont à Bussang. C’est là que votre histoire d’amour avec les tofailles débutera ! ❤️

Spécialités pyrénéennes

Ah les Pyrénées, le massif montagneux du sud de la France. Nombreuses sont les spécialités provenant de cet endroit, du très connu jambon de Bayonne aux boles de Picoulat

Nous en salivons déjà, rien qu’à l’idée de vous les présenter… 

Le jambon de Bayonne

Son nom parle de lui-même, vous connaissez assurément le jambon de Bayonne

Les Pyrénées sont une grande région d’élevage et la charcuterie qui y est produite, est très réputée. Ce fameux jambon de Bayonne est généralement utilisé dans différents plats. 

Il s’agit de charcuterie fine, donc dégustez-la avec amour !

Le fuet catalan, une saucisse supérieure aux autres ?

Si vous ne connaissez pas cette spécialité, sachez qu’il s’agit d’une saucisse sèche de porc, très bien assaisonnée. Sel, poivre et épices se mélangent pour donner du goût à ce produit local. La saucisse en elle-même est composée de gras et de maigre de porc. 

Quel régal ! 👍

La cargolade, une spécialité bien particulière

Qu’est-ce que la cargolade ? Ce sont des escargots grillés dans leur coquille

Ceux-ci sont cuits au barbecue ou au feu de cheminée directement. Ils sont accompagnés dans la préparation par du saindoux, des herbes et bien entendu, du sel et du poivre.

Les escargots, après avoir bavé sur le grill, vous feront baver lors de la dégustation, puisqu’ils seront remplis de lard fondu au fur et à mesure. 

Ébullition gustative garantie !

cargolade de cargols - escargots cuits

Les boles de Picoulat, silence ça cuit !

Là, nous vous parlons d’un plat typique, considéré comme la STAR des Pyrénées. 

Celui-ci est composé de boulettes de porc et de haricots blancs. La recette prend un peu de temps à réaliser, puisque les haricots doivent être trempés la veille et les boulettes sont assez longues à confectionner. 

Ce plat plein de protéines et de bons glucides vous permettra de supporter le froid de l’hiver, et d’effectuer de longues randonnées l’été !

La garbure béarnaise des Hautes-Pyrénées

Ce plat régional provenant des Hautes-Pyrénées est en fait une soupe paysanne, à base de choux. Vous pourrez y trouver de petits morceaux de légumes, ainsi que du talon de jambon local. 

C’est un plat à la fois rustique et authentique !

Le cassoulet, un indémodable qui a conquis la France

Vous connaissez obligatoirement le cassoulet, célèbre plat des Pyrénées, provenant plus précisément de la région toulousaine. Ce plat s’est exporté partout en France et on trouve de nombreux amateurs de cassoulet, même dans le Nord ! 

Mais lorsque l’on déguste ce plat dans les Pyrénées, cela n’a rien à voir avec ce que l’on peut trouver au supermarché. 

Les produits locaux directement issus des montagnes pyrénéennes sont d’une qualité haut de gamme, et vous permettront de redécouvrir ce plat typique. Goûtez-y !

Cassoulet des pyrénées - spécialités pyrénéennes

Le mounjetado ariégeois, cousin du cassoulet

Également à base de haricots et de viande, ce plat servait, dans le passé, à « finir les restes de viandes ». Mais aujourd’hui, il est devenu un plat gastronomique : quel “glow up” ! ✨

Il est préparé de sorte à avoir une base de haricots, agrémentée d’oignons cuisinés avec du jambonneau, de la saucisse sèche de foie, des travers de porc, des cuisses de canard confites, et bien d’autres viandes. 

Le mélange est incroyable et vaut clairement le détour !

Le poulet basquaise, un must

Le poulet basquaise est très simple à préparer et se savoure. 

Originaire des Pyrénées, il mélange subtilement des cuisses de poulet, des poivrons et tomates, avec des oignons, de l’huile d’olive et du vin blanc sec. Le tout assaisonné de poivre, de sel et de gousses d’ail. 

Votre poulet basquaise est prêt à être dégusté. Partez dans les Pyrénées cet été pour profiter de la cuisine locale et du poulet basquaise !

Poulet basquaise - recettes des Pyrénées

Spécialités du Massif Central

Enfin, nous voici dans le Massif Central, prêts à nous régaler avec vous. 

Dans cette région, il existe de nombreuses spécialités locales . Que ce soit en Auvergne ou dans la Creuse, votre palais risque de devenir fou, à la découverte de ces mets de qualité.

Lentille verte du Puy, produit typiquement local

La lentille verte du Puy est un produit local du Massif Central, cultivé au Puy-en-Velay. Cette lentille possède un label AOC et AOP. Il paraît qu’elle a un léger goût de noisette qui lui est bien propre. 

N’hésitez pas à en ramener suite à votre séjour dans le Massif Central, et surtout, à y goûter sur place !

lentilles vertes du Puy - produit local du massif central

Le veau de lait, une belle particularité

Le veau de lait possède la particularité de n’être nourri que de lait. Celui-ci peut venir directement de la mère ou bien d’aliments lactés. Cette alimentation très stricte et unique lui donne une viande pâle, très peu rosée.

Son cousin, le veau qui se nourrit d’herbe en plus du lait, développe une viande plus foncée. La différence de goût est surprenante.

Dites-nous ce que vous préférez.

Le gâteau creusois, du croquant dans votre assiette

Le gâteau creusois est originaire de la Creuse. Merci Sherlock 2. 🕵️

Il est réputé comme ayant le goût et les couleurs de la Creuse. Ce gâteau est principalement composé de noisettes et de farine de froment. Cette recette est ancestrale puisqu’elle est connue depuis le XIV ème siècle

Il vous faut manger ce gâteau à la fois authentique et traditionnel.

La fourme d’Ambert, fromage auvergnat

La fourme d’Ambert est un fromage issu directement d’Auvergne. Plus précisément, il vient d’Ambert, dans le Puy-de-Dôme, dont il porte le nom. C’est un fromage composé de lait de vache et sa pâte est persillée, ni cuite ni pressée.

Fourme d'Ambert - fromage du Massif Central

Pour la petite anecdote, une fois utilisé dans une recette, la fourme d’Ambert devient la fonte d’Ambert.

Le roquefort et ses caves

Vous avez très certainement déjà vu à quoi ressemblait les caves de roquefort, c’est assez impressionnant.

cave du roquefort société

Eh bien ces caves se trouvent dans le Massif Central méridional. Certaines sont même situées sous le bourg de Roquefort-sur-Soulzon, d’où vient son nom si connu. 

Nous n’allons pas vous décrire plus en détails le Roquefort, vous le connaissez déjà. Nous souhaitons seulement vous inciter à en goûter, durant votre séjour dans le Massif Central, et pourquoi pas, aller visiter les caves par la même occasion ?

L’aligot, vous connaissez ?

Il s’agit d’une recette du Massif Central, venue tout droit de l’Aubrac. Cette recette est qualifiée de spécialité culinaire traditionnelle et rurale.

bol d'aligot - spécialité de l'Aubrac

L’aligot se compose d’une purée de pommes de terre, à laquelle sont ajoutés de la tome fraîche, communément appelée “tome d’aligot”, du beurre et enfin, de la crème et de l’ail. 

Sa consistance est assez élastique et très agréable en bouche !

Spécialités des montagnes corses : le maquis dans votre assiette 

Mais il y a un autre massif montagneux français, que nous n’avons pas encore  ̶v̶i̶s̶i̶t̶é̶  goûté…

Ne se situant pas en métropole, on peut avoir tendance à l’oublier… Et quel dommage !

Nous allons réparer ce manquement sans attendre, et prendre le ferry… pour nous rendre dans les montagnes corses.

A nous les spécialités culinaires de l’île de Beauté !

Le civet de sanglier : un plat traditionnel… un peu sauvage !

Grand classique de la cuisine corse, la recette du civet de sanglier risque de vous surprendre. En effet, il se trouve que l’ingrédient central pour concocter un bon “stufatu di cignale” n’est pas le sanglier… Mais l’oignon !

Eh oui, le nom « civet » provient du latin caepa ou de l’occitan çeba, qui désigne ce condiment.

Vous y ajouterez de la carotte et de l’ail, un soupçon d’eau-de-vie, et selon les régions, ou les traditions familiales, de la myrte ou des châtaignes.

Faites mijoter longuement, afin d’attendrir la viande un peu robuste du sanglier; et dégustez en hiver, comme en été, accompagné d’un bon verre de vin rouge. 🍷

Une bouchée de ce plat aux saveurs puissantes et épicées, vous transportera au cœur des montagnes corses les plus préservées. Vous vagabonderez dans les forêts de châtaigniers, les maquis de chênes verts, le long des pozzines (prairies naturelles)… au fil des pérégrinations sauvages du sanglier.

Nous vous souhaitons un bon voyage gustatif ! ⛰️

Les fromages corses : force, douceur… et expériences extrêmes !

En corse, question fromages, le moins qu’on puisse dire, c’est que vous aurez l’embarras du choix :  

  • Si vous avez le goût du risque, vous pourrez faire des expériences gustatives périlleuses, en dégustant par exemple : 
    • Le venaco, à base de lait cru de brebis ou de chèvre, que l’on fabrique dans les estives* de la montagne centrale. Si vous cherchez des goûts authentiques, vous serez servi !
    • Ou encore le cabrettu, dont le procédé de fabrication est un peu singulier : le chevreau est abattu après la tétée. Et son estomac rempli de lait est récupéré, salé et noué, puis affiné. Une véritable curiosité !

*Les estives sont les pâturages d’été.
Et si vous êtes vraiment un kamikaze, vous pouvez tenter de goûter au casgiu merzu. Il s’agit d’une préparation fromagère à base de tommes, dans laquelle se sont développés des asticots.

Cette spécialité culinaire typiquement corse ne peut être consommée en dehors de son lieu de production, en raison des risques sanitaires, liés aux larves de mouches.

Vous aurez compris que pour aborder le casgiu merzu, il faut avoir l’estomac bien accroché : au sens propre, comme au sens figuré.

En effet, si vous choisissez de déguster ce fromage avec ses asticots (on peut aussi préalablement s’en débarrasser grâce à de l’eau-de-vie), ces derniers ont des chances de survivre quelques temps dans votre système digestif. Alors, si vous aimez vivre dangereusement, foncez !

  • Si vous êtes plutôt un adepte des saveurs plus subtiles, vous trouverez également votre bonheur en Corse : le sartinesu ou l’incontournable brocciu sont des fromages doux, à base de lait de chèvre ou de brebis.

Vous consommerez le brocciu frais, nature avec de l’eau-de-vie, du miel ou du sucre. Ou alors dans des préparations culinaires sucrées ou salées.

Les gâteaux à la farine de châtaigne : diététiques, sans gluten… Et délicieux !

 Sur l’île de beauté, les châtaigniers sont heureux, et ils foisonnent.

Là-bas, on les appelle les arbres à pain. C’est dire à quel point la farine de châtaigne y est une véritable institution.

Naturellement sucrée et savoureuse, elle apporte une touche gustative suave, typique et remarquable à toutes les pâtisseries, de la pâte à crêpe au cake traditionnel, en passant par le pain, bien sûr.

Le miel corse ou mele di Corsica : varié et racé 

Les miels corses sont un produit de terroir qu’il est indispensable de ramener avec soi, après un séjour sur l’île. 🍯

Les variations de saveurs des miels produits en corse sont à l’image de la diversité des paysages que l’on trouve sur le territoire (clémentiniers en bord de mer, châtaigniers et chênes en montagne, végétation du maquis sauvage…).

Vous y trouverez un large éventail de couleurs et de goûts, allant du plus corsé au plus doucereux, du brun foncé, à l’or vif, en passant par l’ocre cuivré.

Souvent certifiés biologiques et de qualité supérieure, vous dégusterez ces miels de caractère au petit-déjeuner, ou avec un bon fromage corse.

Le fiadone : le dessert emblématique corse

Autout vous le dire tout de suite, vous ne pouvez pas séjourner en Corse, et ne pas goûter au moins une fois au fiadone.

C’est le célébrissime fromage brocciu, qui est à la base de cette spécialité culinaire incontournable. 

Vous y ajoutez du sucre, des œufs et des zestes d’orange ou de citron, et vous obtenez un gâteau léger et savoureux, que l’on compare parfois au cheesecake. 🍋

De façon traditionnelle, on l’accompagne d’eau-de-vie, de liqueur de citron, de coulis ou de confiture d’agrumes.  

De forme ronde ou rectangulaire, c’est un gâteau moelleux que les autochtones consomment essentiellement à Pâques ou pour les fêtes de fin d’année.

Un véritable classique de la pâtisserie corse ! Regardez comme il est appétissant ! 👇

La charcuterie corse : un incontournable, évidemment

Si vous aimez la charcuterie, vous serez heureux dans les montagnes corses.

Partons en voyage à la découverte des spécialités charcutières de l’Île de Beauté…

En Corse, le cochon est chez lui, c’est le moins qu’on puisse dire. 🐷

Nous en voulons pour preuve, le nombre de cochons noirs que vous croiserez, gambadant gaiement de chaque côté de la route, si vous montez au col du Vergio. 

Les bêtes sont élevées en semi-liberté et se nourrissent de glands et de châtaignes. C’est ce qui donne à la charcuterie corse ce goût hors du commun, apprécié dans le monde entier !

Il est important de noter que sur l’île, la charcuterie ne se mange pas toute l’année.

En effet, les producteurs respectent le rythme naturel des saisons, et commencent à confectionner leurs salaisons à partir du mois de novembre, pour une dégustation allant de mars à août, après un temps de séchage optimal. 👌

  • Le prisuttu est un jambon sec fabriqué à partir de la jambe postérieure du cochon noir. Ce dernier ayant, contrairement aux cochons industriels, un mode de vie sain et sportif, a la particularité d’avoir la cuisse musclée et élancée. En effet, il se balade allègrement à toutes les altitudes, de la plaine aux montagnes corses.

Après un à deux ans d’affinage, vous obtiendrez un jambon aux saveurs du maquis, unique en son genre.

  • Le figatellu est une saucisse de foie qui se consomme grillée ou séchée. Son goût riche et prononcé sera relevé avec bonheur par un bon vin corse.
  • La coppa provient de l’échine du porc, est délicatement poivrée, puis maturée pendant 6 mois. Elle se déguste découpée en fines tranches.

Le lonzu est un filet maigre salé, lavé au vin, puis séché et fumé. L’affinage en cave dure au moins 5 mois. On le consomme au printemps en entrée, en tranches fines, accompagné de fromage, ou alors pour relever une omelette ou un plat de pâtes.

Eh bien ! Ne nous dites qu’avec tout ça, on n’a pas aiguisé votre appétit ! 😉


Alors, toutes ces recettes et ces produits locaux vous ont-ils donné faim ? 

Nous, en tout cas, on a le ventre qui gargouille ! 😅

Chez Tictactrip, nous avons une petite préférence pour les boles de Picoulat, le morbier et la tarte aux myrtilles. Et vous ?

Où que vous alliez pour votre prochain séjour, déguster les produits locaux et recettes culinaires de la région constituera une délicieuse étape de votre voyage. 

On espère que vous vous régalerez. C’est le but !

4.9/5 - (63 votes)