Greve SNCF 2019 - grève RER B

Greve SNCF 2019 – Attention au mois de décembre !

Comme vous en avez très certainement entendu parler la semaine dernière et plus particulièrement ce week-end des 18, 19 et 20 octobre 2019, la SNCF et notamment ses cheminots, ont fait une grève sans préavis qui à immobiliser de nombreux trains et a bloqué tout le trafic. Les répercussions ont été lourdes sur le réseau ferroviaire français ce week-end avec très peu voire aucun train ne circulant pour les Intercités et TER (les seuls trains touchés par cette grève), en raison de “problèmes de sécurité non résolus” d’après les cheminots. Cette première greve SNCF 2019 depuis la rentrée scolaire de septembre s’explique de diverses façons.

À lire aussi : Partir à la dernière minute en Europe : les choses à savoir !

Et pour être informé des dernières actualités et informations concernant cette période de greve SNCF, rendez-vous sur cet autre article de notre blog : Grève décembre des transports : toutes les infos ! 😉

Un climat tendu entre SNCF et cheminots

Le droit de retrait utilisé illégalement

Alors que cette grève inattendue à même été déclarée comme une grève surprise, nombre d’utilisateurs du réseau ferroviaire français se sont vus piégés et l’on a pu entendre parler de “prise d’otage sociale” d’après Europe 1.

Car c’est bien de cela qu’il s’agit : une prise d’otage sociale. Cette grève surprise était illégale, déclenchée pour un motif sérieux, certes, mais sur une base qui est un véritable détournement du droit de grève.

Europe 1 – https://www.europe1.fr/economie/edito-la-greve-a-la-sncf-une-prise-dotage-sociale-3926635

En effet, les cheminots ont souhaité utiliser leur droit de retrait, normalement utilisable uniquement individuellement, afin de prétendre à une grève. Cependant, celui-ci a été utilisé collectivement et d’autres petits détails ont fait que cette grève est en fait purement illégale, d’où la colère des voyageurs et ces propos plutôt brutaux des médias. Par exemple, une grève est toujours obligatoirement précédé d’un préavis de 48h ayant pour but d’informer les futurs voyageurs notamment et mettre en place des transports de substitution.

Définition du droit de retrait

Il s’agit plus simplement d’un droit, prévu par le code du travail français, permettant à tout conducteur de train de stopper son activité lorsqu’il est face à un «danger grave et imminent».

greve SNCF 2019 - cheminot sur les rails

La raison des tensions

Cette grève surprise et illégale est alors un bon moyen (que l’on ne cautionne pas) trouvé par les cheminots pour nuire à la SNCF. La raison ? La voici : le statut de cheminot ne sera plus attribué aux nouveaux embauchés dès le 1er janvier 2020. Cette nouvelle avait par ailleurs fortement touché les cheminots qui ont d’ors et déjà prévu une grève à partir du 5 décembre qui s’étalera très sûrement sur plusieurs semaines… Le climat entre cheminots et SNCF est donc bel et bien tendu en cette fin d’année 2019. Le trafic suite à cette grève devrait reprendre à partir de lundi 21 octobre 2019 si tout se passe bien.

La SNCF a par ailleurs communiqué ce lundi 21 octobre que les billets seront remboursés des voyageurs bloqués durant cette grève surprise imprévues et illégale des cheminots de la SNCF. Pour savoir comment vous faire rembourser c’est juste ici : https://www.greves-sncf.com/remboursement-sncf-solutions/

Attention au mois de décembre sur le réseau SNCF

Date et raisons des grèves à venir

Alors même que la semaine dernière nous vous envoyions (aux petits privilégiés abonnés à notre newsletter) nombre d’offres exclusives de la SNCF pour la période de Noël et des voyages en France et vers l’Espagne, cette grève totalement surprise et illégale bouleverse l’image de la SNCF en cette fin d’année… Pour en savoir plus, voici une vidéo qui retrace bien le sujet de ces tensions au sein de la SNCF :

Comme nous le disions plus haut, le climat est tendu en raison des réformes concernant le statut de cheminot qui leur confère quelques avantages bien mérités historiquement – cf : www.greves-sncf.com, un site qui vous en dit beaucoup sur l’univers SNCF – qui prendra effet à compter du 1er janvier 2020. Souhaitant se faire entendre par la SNCF, les cheminots ont donc prévu une grève à partir du 5 décembre. Celle-ci risque bel et bien de durer un certain temps.

Les solutions alternatives pour vos déplacements

En sachant que pour le moment, et plus pour longtemps, la SNCF est le seul acteur sur le réseau ferroviaire français, nous vous conseillons d’utiliser dès maintenant des plateformes et solutions alternatives comme Tictactrip pour réserver et prévoir vos déplacements en décembre 2019.

Effectivement, en 2020, l’ouverture à la concurrence du réseau ferroviaire français entraînera très certainement des changements par rapports aux grèves incessantes et permettra possiblement une fluidité du trafic. En attendant seules les solutions intermodales comme Tictactrip ou d’autres alternatives de transports vous permettront de vous déplacer au mieux (au meilleur prix et pour un temps de trajet peu différent de celui des trains concernés par la grève SNCF 2019). En plus, la solution Tictactrip est éco-responsable et vous propose les meilleurs prix du marché, plutôt sympa non ?

En tout cas on espère vous avoir éclairé quelque peu sur les raisons de cette grève surprise d’octobre 2019 et vous avoir prévenu au mieux des prochaines greves SNCF 2019 à prévoir au mois de décembre ! N’oubliez pas de réserver vos billets à l’avance !

2 réflexions au sujet de « Greve SNCF 2019 – Attention au mois de décembre ! »

Les commentaires sont fermés